#1 Et je suis parti en volontariat de solidarité internationale…

par Romain Mailliu
3 commentaires
flight to manila

 

“Le changement est quelque chose de désirable, mais il devient préoccupant quand il en vient à détériorer le monde et la qualité de la vie d’une grande partie de l’humanité.

Pape François

 

Paris, le 10 juillet 2019, 5h du matin. C’est décidément trop tôt. Je prends une douche, j’avale un café et je saute dans la ligne 6 direction Montparnasse. Le train de 6h23 pour Nantes m’y attend et à peine installé je m’endors. La soirée d’hier a fini tard, très tard, trop tard. Je pars à Jakarta en Indonésie le 2 août et pas question de perdre un moment avec mes proches.

 

Train

 

Adieu Paris

 Je sors de la gare de Nantes 2h30 plus tard sous un soleil timide et mon sac de voyage de 60 litres sur le dos, je prends le bus pour rejoindre la Joliverie. C’est un lycée professionnel qui accueille la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC) ses formateurs et ses volontaires pour un stage de 10 jours. L’école est une bâtisse en pierre, imposante avec ses 6 étages et le clocher de sa chapelle.  Elle s’étend sur une centaine de mètres de long au centre d’un jardin où s’alternent parterre de gazon et infrastructures sportives. Du café et des biscuits nous attendent, j’ai hâte de rencontrer les 102 autres volontaires qui partiront comme moi en Volontariat de Solidarité Internationale(VSI) dans 35 pays différents.

 

 « Bonjour Romain, je suis Hanna, ta formatrice et responsable du groupe Asie ! »

 

Enchanté. Hanna a de grands yeux noisette, malicieux et sages. Malicieux car rieurs, ils accompagnent à merveille le sourire réconfortant qu’elle adresse en accueillant chaque volontaire. Sages car ils me regardent non pas comme un extraterrestre qui part avec la folle idée de sauver le monde mais comme un volontaire qui a fait le choix de bousculer ses certitudes, de s’ouvrir aux différences et de se mettre au service des plus démunis. Ce choix, Hanna le connaît bien car elle l’a déjà fait quelques années plus tôt.

 

La joliverie

 

Asia Crew

Nous nous retrouvons ensuite en équipes, pour commencer les formations. J’intègre l’Asie team, le groupe de volontaires qui partiront en Inde, aux Philippines, au Vietnam ou en Indonésie. Jeunes mariées, familles, cadres dynamiques ou étudiants, le groupe frappe par sa diversité. Nous avons chacun des aspirations et des projets différents et pourtant nous partageons en commun l’essentiel pour un volontaire : l’envie de partir découvrir autre chose.

 Cette équipe sera la mienne pendant les 10 jours à venir, malgré quelques ateliers avec l’ensemble des volontaires ou avec des groupes différents. Au cours de ces journées bien remplies, s’alternent des interventions sur la géopolitique, la situation économique ou encore la culture de nos pays d’accueil, des témoignages d’anciens volontaires, des temps de réflexions personnelles et des temps spirituels pour ceux qui le souhaitent. L’emploi du temps est dense et nous sommes en formation de 8h30 du matin jusqu’à 22h du soir. Les échanges se poursuivent pour les plus téméraires, sous les étoiles du ciel de Nantes.

 

Direction l'Indonésie

 

 Le compte à rebours est lancé

10 jours, 90 heures de formations et 102 rencontres plus tard, je me surprends dans la fenêtre du train du retour à sourire naïvement, comme un enfant devant une glace vanille fraise chocolat. Je pars dans 10 jours, la liste de ce qu’il me reste à faire semble interminable et pourtant je me sens léger, confiant. Cette formation m’a offert le temps de faire ce que je remettais au lendemain : lâcher prise et laisser mon esprit prendre la route vers Jakarta, qui sera ma maison pour ces 13 prochains mois.

 

La DCC

3 commentaires
2

You may also like

3 commentaires

Le Temps d'un Instant 16 avril 2020 - 9 h 23 min

Hey ! On vit ton parcours à travers ces mots, c’est incroyable ! Bouclée derrière mon ordinateur tous les jours, cela me permets de voyager un peu et de rêver. Mais alors, pourquoi l’Indonésie et pas l’Inde par exemple ? Et pourquoi Jakarta particulièrement ? Est-ce toi qui as tout décidé tout seul ?

Reply
Romain Mailliu 17 avril 2020 - 3 h 21 min

Merci beaucoup ! Alors j’ai choisi la mission, être “Coach” avec LP4Y et l’ONG m’a proposé l’Indonésie, et j’ai dit : C’est parti !

Reply
Le Temps d'un Instant 17 avril 2020 - 7 h 16 min

Oh super !

Reply

Laisser un Commentaire