#2 Manille, un atterrissage en douceur

par Romain
0 commentaire
Bidonville à Manille

 

“Le déplacement majestueux de l’iceberg est dû au fait qu’un neuvième seulement se laisse voir à la surface de l’eau.”

Ernest Hemingway

 

« Il y a plus de gratte-ciels qu’à La Défense » est la première réflexion qui m’a traversé l’esprit en arrivant aux Philippines. Nous sommes le 3 août 2019, je suis dans un avion direction Manille, la capitale, qui brille de mille feux. L’aéroport est climatisé, nous utilisons Grab, le Uber local, pour trouver un taxi et ce n’est qu’après une centaine de mètres côté passager que je réalise que je ne suis plus en France. Certains individus prétendent que les Parisiens sont agressifs au volant. Ces gens-là n’ont jamais voyagé. 

Aux Philippines, la route est un champ de bataille. Les seules règles sont celles dictées par les Klaxons qui résonnent plus fort que pour la finale de la coupe du monde de football 2018. J’entame un chapelet. Après tout nous sommes dans un des pays les plus catholiques du monde, autant en profiter. 

 

Eglise à Manille

 

Sable blanc et cocotiers 

 J’arrive au Z hôtel, point de rendez-vous des volontaires LP4Y. Sans surprise, le groupe fonctionne à merveille et nous profitons du week-end pour visiter Manille. Avec Iris et Jess, nous commençons par le centre ville où trône une grande cathédrale. Une messe est célébrée, l’église est remplie et il y a des télévisions sur les murs qui soutiennent la nef. Elles retransmettent la célébration en direct.  

Manille étant  au bord de la mer, nous décidons d’aller voir celle-ci. Nous nous éloignons du centre ville et nous traçons tout droit direction la côte.  Les monuments historiques laissent place à des habitations plus précaires et nous avançons petit à petit dans ce qui se trouve être un bidonville. Il y a des enfants partout, qui jouent avec une multitude d’objets récupérés ici ou là.  On trouve aussi beaucoup de micro-commerces où tout s’achète à l’unité. Shampoing, soupe, nouille ou lait, toutes les doses sont individuelles et à usage unique.  Ici on vit au jour le jour..

Un adolescent d’une vingtaine d’année nous demande notre destination.  “La mer ! ” lui répond-on. Il rigole et nous explique qu’en continuant ainsi, nous ne trouverons pas une plage mais une décharge. Les plastiques et autres objets jetés dans la mer finissent par s’échouer sur les berges de ce quartier. C’est un trésor sans fin pour les enfants qui confectionnent des jouets avec ces matériaux abandonnés par des individus moins créatifs et moins malins qu’eux.

 

Bidonville à Manille

 

TOP 3 des activités à faire à Manille

Nous mettons cap sur le Fort Santiago dans lequel est mort José Rizal, un héros national qui joua un rôle important dans la lutte pour l’émancipation du peuple philippin pendant la colonisation espagnole, ce qui lui vaut d’être exécuté à 35 ans.

Je tiens par avance à m’excuser car je ne me lancerai pas dans la description des événements historiques qui ont marqué cette ville car Wikipédia le fera certainement bien mieux que moi. Par contre, je souhaite insister sur quelques découvertes que Wikipedia a, semble-t-il, passé sous silence.

 

     1. San Miguel, la bière locale

La bouteille de 1L est à 100 pesos soit 1,70 euro. Il existe aussi une version « red horse », plus forte (9 degrés) qui remplit son rôle. 

 

     2. Le karaoké 

Véritable passion aux Philippines, les karaokés sont monnaie courante et en activité 24h/24 le week end. Les Philippins n’échappent pas à la loi de Pareto, les grands chanteurs existent mais restent minoritaires.  

 

     3. Les combats de nains 

Chers lecteurs, sachez que je ne partirai pas sur ce sujet. Je n’ai pas assisté directement à cette performance et les quelques collègues volontaires qui étaient présents restent choqués. On ne le répète jamais assez, la curiosité est un vilain défaut. 

 

Combat de nains

 

Nous sommes le 5 août, je quitte manille direction Calauan. Je commence demain 2 semaines de formations avec LP4Y. Plus de building à l’horizon, des bidonvilles dessinent les contours de notre route et le bus trace vers le sud du pays.  

 

Par ici pour découvrir les photos de Manille !

You may also like

Laisser un Commentaire