Haïti : l’île des oubliés

par Tibovski
2 commentaires
HAÏTI : L’ÎLE DES OUBLIÉS

Haïti : l’île des oubliés

Haïti : l’île des oubliés

Voici le premier dessin de la quinzaine qui vous est proposé. Ce dessin illustre parfaitement, à mon sens, la façon dont je conçois BSF et ma contribution bi-mensuelle. Car il est ici question d’alerter aux sujet des oubliés de ce monde. D’importants mouvements sociaux fleurissent aujourd’hui aux quatre coins de la planète. Et si vous n’avez pu passer à côté des étudiants de Hong-Kong, des révoltes tranquilles au Liban et en Algérie, des contestations urbaines atrocement réprimées au Chili, en Iran et en Irak…

Le cas d’Haïti est lui pourtant passé inaperçu. Haïti connaît actuellement la crise politique la plus grave de cette décennie. Pourtant presque aucun média occidental ne relaye précisément la situation alors que l’AFP fait son travail en en informant les journalistes français. 

Qu’est-ce qui peut justifier une telle différence de traitement ? La temporalité ? Les haïtiens sont dans la rue depuis plus d’un an, soit comme les gilets jaunes en France. La gravité ? Ce pays est sans gouvernement légitime depuis sept mois, tous les services publics sont fermés (dont les hôpitaux devant lesquels agonisent les victimes de cette instabilité), l’armée ainsi qu’un député tirent sur la foule (et cela bien plus librement qu’à Hong-Kong), la mafia est utilisée comme arme de répression contre les rébellions.

Il est donc plus que difficile de comprendre et d’expliquer un tel silence, d’où la surprise et l’indignation de l’écrivain Lyonel Trouillot. Mais des questions se posent. Haïti, trop souvent dépeint pour son extrême misère et les ouragans qui le frappent, ne mérite donc pas qu’on s’en intéresse autrement que pour vendre des singles, faire de la promotion chez Franprix ou pour revenir l’image des stars du showbusiness ? Quand ils n’ont rien à perdre, leur situation indiffère. Il y a donc des luttes qui valent plus que d’autres, comme il y a certainement des existences qui valent plus que d’autres. 

Bonne quinzaine à vous !

P.S. Je vous conseille tout de même d’aller vous informer auprès des rares articles traitant de la question, comme sur Mediapart. Ou encore d’aller lire la tribune de Lyonel Trouillot pour l’Humanité

2 commentaires
0

You may also like

2 commentaires

Rosine DOCQ 6 décembre 2019 - 17 h 38 min

Vous avez raison de parler de Haïti

Reply
popknel 11 février 2020 - 17 h 57 min

Je me suis achetée cette semaine 2 bouquins de Dany Laferriere pour en apprendre plus sur Haïti 👍🏽

Reply

Laisser un Commentaire