[Playlist] – Le Rap Sentimental 🍑

par Romain Mailliu
0 commentaire
Vald

 

Le rap est la nouvelle chanson française. Adieu Brassens, Brel, Gainsbourg et Johnny Hallyday. Bonjour Booba, PNL, Jul et Damso. 

“Scandale, menteur, catho de gauche, racaille !!” : j’entends déjà mes lecteurs s’indigner. Un argument d’autorité ? Même Télérama titrait en 2019 – les intellectuels ont toujours une longueur d’avance – “Avec PNL, Jul, Gims… le rap est devenu la variété française des années 2010“. Et si vous n’êtes toujours pas d’accord, avouez sans mauvaise foi que, du rap, vous n’en n’écoutez pas.

 

Jugeons les préjugés

Il faut dire que les préjugés sur les missives de nos poètes modernes sont nombreux et quelques uns justifiés. Oui, le rap est une musique avec son franc parlé qui tourne généralement autour de 3 thèmes : L’argent, la drogue et le se.. l’amour. N’étant pas un grand consommateur des deux premiers – et bien qu’après relecture je dois vous avouer que je n’abuse pas non plus du dernier – j’ai pourtant, éternel romantique, décidé de vous faire découvrir le rap à travers son côté sentimental. 

Nota : Ici peut s’arrêter la lecture pour les plus occupés d’entre vous. Comme disait Jean le Rond d’Alembert : Trop de lecture peut étouffer le génie.” Ironie du sort, il nous léguera avec Diderot l’Encyclopédie, une oeuvre éclatante de 7 volumes de textes, 11 volumes de planches et 71 818 articles. 

Par ici la playlist Rap Fr Sentimental 🍑 (Spotify)

 

Photo tirée du clip de SCH - Haut Standing

Photo tirée du clip de SCH – Haut Standing

Photo tirée du clip de SCH – Haut Standing

 

La plume du poète

 

“Tu laisses tomber ta robe par terre, 

Tu es nue je reconnais mes torts.”

SCH – Je la connais

 

“Des mots rayonnants, des mots de lumière, avec un rythme et une musique, voilà ce qu’est la poésie.” disait Théophile Gautier. Ce poète français est né à Tarbes, ce qui n’a rien de romanesque. Mes grands parents y vivent et c’est une ville plus déprimante qu’une profession de foi un dimanche matin de gueule de bois. Pourtant, Théophile avait trouvé les mots juste pour décrire la magie du rap. A travers des extraits des morceaux de la playlist, étudions sans pudeur ce phénomène international qui trône dans tous les Top Charts

 

JosmanPhoto tirée du clip de Josman – XS

 

“Et ma bella aille aille aille aille, 

Mon coeur va chéla pour toi aille aille aille aille”

MHD – Bella (feat. WizKid)

 

Chanteur, rappeur, slameur : qu’est ce qui les différencie ? Le rap jongle entre les deux autres étiquettes. Un coup chanté, un coup parlé, la voix devient un véritable synthétiseur. Elle est désacralisé, on ose la travailler, la modifier, l’amplifier, et quel plaisir ! Personne n’a dit à Jimmy Hendrix  : attend c’est de la triche tu as mis une pédale de distortion sur ta guitare ! Apparaît donc l’autotune avec laquelle travaille Jul, les changements d’octaves qu’utilise Koba LaD et les superpositions vocales de PNL qui feraient passer les Beach Boys pour des gentils petits garçons. S’ajoutent à ces révolutions artistiques l’utilisation des onomatopés. Vous me direz : Gainsbourg l’avait fait avec Comic Strip. Mais que n’a pas fait Gainsbarre ? Bref : le rap c’est un vent de fraîcheur dans les rouages de l’industrie musicale, aille aille aille aille. 

 

Je tombe amoureux si t’es mignone et que tu chantes des trucs tristes, 

J’me sens utile avec toi.” 

Spider ZED – Figurine

 

Les rappeurs sont des personnages sensibles comme vous et moi. Les écouter parler d’amour, c’est accepter de se confronter à ses propres névroses. Nos fantasmes et guilty pleasures, le rapport qu’on entretient avec nous-même, nos doutes, nos rêves… 

 

Alkapote

Pochette de l’album Monument de Alkpote

 

“Parfois je rêve de ta fouffe, 

Comme l’équipe de france de la coupe.” 

Vald – Je t’aime

 

Le rap, fidèle à son aînée la poésie, adopte un style imagé. Je vous invite à fermer les yeux et à vous laissez porter dans l’univers de nos magiciens. Les comparaisons, plus ou moins subtiles, sauront vous surprendre. 

 

“Cachemir ou Louis-V quand ça tire au premier rendez-vous,

J’crois pas que t’es d’ici Mademoiselle qui êtes vous?

J’crois plus en ma musique que j’crois en l’amour,

Cache bien tes sentiments sois pas doux (hey).”

Smeels – Cachemire

 

“Mais Romain c’est bien gentil tout cela, le rap c’est donc un style musical accessible, créatif et qui ne mâche pas ses mots. Mais j’ai regardé ta playlist et je crois que tu as oublié de nous préciser un détail : le rap est-il un style musical exclusivement masculin ?” 

 

Booba and Christine and de Queen Photo tirée du clip de Christine and the Queens – Here (feat. Booba)

 

Le rap : féministe ou misogyne ? 

 

“Elle veut maison, enfants, mais j’suis là que pour faire du sale,

Mais je n’ose pas lui dire, je n’veux pas faire de peine,

Et si j’lui disais tout c’que je ressens sur l’instrumentale,

Avec de l’autotune ça passera p’t-être mieux.”

Damso – Autotune 

 

Loin de moi l’idée de créer la polémique. Je constate pourtant que parmi les 100 morceaux de la playlist de rap français que je vous partage aujourd’hui, la grande majorité des artistes sont des hommes. Et nos versificateurs expriment souvent des sentiments ambiguës envers les femmes. En effet, Eve tient un rôle contradictoire dans l’univers du rap français. Elle est à la fois omniprésente – rares sont les artistes qui ne parlent pas des femmes – mais également réduite à des considérations parfois calamiteuses. 

On pourrait reconnaître une certaine spontanéité chez les rappeurs. Des textes écrits à chaud, à fleur de peau. Après tout, il arrive à l’homme d’haïr la femme et vice-versa : pas de doute là-dessus. Mais il manque un contrepoids dans cet univers encore très masculin pour ne pas faire de l’émotion et des sentiments d’un artiste des paroles d’évangile. 

 

Damso

Photo tirée du clip de Damso – Macarena

 

« Si les hommes peuvent l’ouvrir et dire ce qu’ils veulent, même des atrocités sur les femmes quand il leur arrive une peine de cœur, les femmes devraient aussi pouvoir dire ce qu’elles veulent sur les hommes. De même qu’affirmer que le monde du rap peut parfois être sexiste. 

Ça ne veut pas dire que les rappeurs sont de gros sexistes et que Damso est un gros misogyne, ça veut juste dire que leurs paroles le sont, ce qui n’est pas forcément une bonne chose. »

Angèle 

 

Que faire ? Crier au sexisme et dénoncer à coup de hashtag les rappeurs misogynes ? J’imagine déjà une vidéo Konbini : Le rap est-il sexiste ? Le débat virulent entre un rappeur et une féministe. Peu probable que celle-ci entraîne un débat d’idées mais certainement un fort engagement dans les commentaires et une rémunération lucrative en publicité pour votre media pop culture préféré. Chacun son travail. 

Du côté légal, des associations féministes ont essayé de condamner en justice Orelsan pour Provocation à la violence envers les femmes en 2009. En cause, les textes de certaines ses chansons : “J’te quitterai dès que j’trouve une chienne avec un meilleur pédigrée”, “J’respecte les schnecks avec un QI en déficit, celles qui encaissent jusqu’à finir handicapées physiques”. Il a finalement été relaxé en appel en 2016 sous prétexte  que “sanctionner” les chansons incriminées “reviendrait à censurer toute forme de création artistique inspirée du mal-être, du désarroi et du sentiment d’abandon d’une génération, en violation du principe de la liberté d’expression”. 

 

Odezenne

Photo tirée du clip de Odezenne – Bouche à lèvres 

 

Il me semble que le rap est parfois misogyne car il est surtout masculin. Pour contrebalancer cet univers testostéroné, rien ne serait plus nécessaire qu’un vent de rap féminin qui porterait également ses messages sur le devant de la scène. 

On apprenait début août que la rappeuse Aya Nakamura était l’artiste française la plus écoutée sur Spotify. Qui n’a pas entendu parler de Marwa Loud ? Ou encore de Wejdene qui à 16 ans comptabilise avec son morceau Anissa plus de 52 millions de vues sur Youtube en moins d’un mois. Le vent se lève. 

 

“J’te parlerai comme jamais tu n’parles à ta mère

Tu m’seras redevable si je te paie un verre,

J’t’harcèles avec dix potes juste pour avoir ton numéro,

Il faudra que tu sois gentille si je t’emmène au restau.”

Chilla – Si j’étais un homme 

 

Shay

Shay, son second album Antidote (mai 2019) est vendu à plus de 45 000 exemplaires

 

Le rap, témoin d’une époque

 

“Lors d’une journée où tout va mal,

Elle me dit qu’elle ne m’aimait plus,

Ces mots pour moi étaient fatals,

J’me d’mande comment j’ai survécu.”

Odezenne – Plus beau cul du monde

 

Il m’arrive parfois de regarder des vidéos de coach de séduction sur Youtube. Dans l’étude de nos contemporains, c’est plus court que les livres de Bernard Henri Lévy et tout aussi intéressant. J’ai donc découvert qu’en 2020, pour draguer une femme, faites-lui ressentir votre esprit guerrier. Avec des conseils pareils, on comprend que les rappeurs soient parfois un peu perdus, et ce ne sont pas les seuls. Nous sommes les produits d’une histoire et d’une culture qui a fait de l’homme un intrépide combattant sans pitié prêt à tout pour protéger sa famille et agrandir son royaume. Alors on pourrait s’indigner, dénoncer, en avoir honte et casser des statues. C’est prendre le risque de faire disparaître les témoins du passé et avec eux les leçons que nous devons en tirer.

Aujourd’hui, le rap est le témoin d’une nouvelle époque : la nôtre. Avec ses zones d’ombres mais aussi ses combats, ses messages, ses lumières. C’est la théorie que je vous ai développé. Et comme disait Einstein : “si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits.” Alors il est grand temps de vous y mettre ! 

 

Découvrez la playlist Rap Fr Sentimental 🍑 (Spotify)

Avec la présence des artistes Alpha Wann, Shay, Odezenne, Lala &ce, Luidji, Aloïse Sauvage, Josman, Jazzy Bazz, Damso, Sopico, Milk Coffee & Sugar, A2h, Lasco, Jok’air, Tsew The Kid, Booba, Gros Mo, Yuzmv, etc.

 

Alpha WannAlpha Wann en chef des armées du 18ème par © KyèsOne

 

Photo de couverture tirée du clip de Vald – Kid Cudi.

You may also like

Laisser un Commentaire