Le projet BSF

par Romain Mailliu

BSF, c’est quoi ?

Une communauté de photographes, auteurs, rêveurs, explorateurs qui sortent des sentiers battus le temps d’un weekend, de quelques mois ou de plusieurs années, avides de rencontres, de solitude, de découvertes et de remises en question.

 

Avec une seule idée en tête : partir à l’aventure pour se reconnecter à l’essentiel ! 

 

Au fil des années, les supports de communication ont évolué avec :

  • Une page facebook, qui retrace nos aventures depuis 2017 en Amérique, en Europe, en Asie et sur les Océans. Elle cumule déjà plus de 1 200 abonnés.
  • Un compte Instagram  qui expose les photos tirées de nos différents voyages.
  • Un site internet depuis août 2019, qui regroupe les articles de nos différents contributeurs. 
Aujourd’hui, nous sommes  4 contributeurs réguliers : Edmond Moralis, Tibovski, Vasco et Romain ; et une multitude de contributeurs ponctuelles, de tous horizon, qui nous partagent leurs tribunes.
BSF

Dessin réalisé par Tibovski

L’origine du projet, de la Brigade à BSF

 

Tous projets collectifs commencent par une rencontre.

BSF n’y échappe pas. Un beau matin du mois de septembre 2015, Hugues rallie Lieusaint pour rejoindre en deuxième année d’école d’ingénieur la bande Sénartaise de l’Icam. On pourrait le croire perdu telle une sardine au milieu d’un banc de barracuda, mais ce ne serait pas connaître Hugues, le fou de Bassan. Habitué à côtoyer poisson, dauphin et requin dans l’océan du monde, Hugues se lie aussi bien avec les gentils crustacés qu’avec la pire mammifères.

 

L’oeil de Shiva

Romain quant à lui est à Sénart pour commencer une deuxième année d’école d’ingénieur. Il appréhende un peu cette rentrée car son collègue de tous les mauvais coups est parti s’exiler en Inde à la recherche du troisième œil de Shiva, la perception transcendante. Romain se retrouve très vite à côtoyer Hugues. En tant qu’exportateur/chercheur, le comportement du fou de Bassan le fascine. Très vite, les deux compagnons dépasseront leur condition d’étudiant/étudié pour former une équipe : la Brigade.

Jean, malgré son départ en Inde – et malgré lui ? – se retrouve associé au projet. Il s’efforcera de faire rayonner la Brigade à l’international, sans grand succès. Le collectif devait d’abord se construire une identité en France avant d’exporter son art de vivre dans le monde entier. 

 

Quand la musique est bonne ! 

Après le retour de Jean en 2016, la Brigade continue de véhiculer son message dans des actions coup de poing, mais aussi avec des projets construits. Les trois compères cherchent un moyen plus efficace pour transmettre leur message. Un nouveau brigadier apparaît,  Alexandre (FAVA), et suite à l’effervescence musicale qu’il suscite sur internet – Alexandre pratique le rap émo-pop – la Brigade trouve un moyen d’expression dans la musique.

 

Découvrez le dernier project musical d’Alexandre, “Premiers Maux” juste ICI.

 

L’aventure c’est l’aventure… 

En 2017, nouveau tournant pour nos brigadiers. Ils profitent de 4 mois de voyage en Asie, en Amérique du Sud et dans les Océans Pacifique et Atlantique, pour ouvrir leur projet et le rendre lisible aux yeux de tous. Ainsi naquit le journal de voyage Brigade sans frontières. Ce papier relate plus largement les projets de quelques personnes qui, en voulant humblement changer le monde, ont trouvé dans l’aventure de la vie et de l’écriture un moyen concret de se réaliser. 

2019, l’aventure continue. Quelques badauds, débrouillards et curieux, rencontrés sur la route du quotidien, ont ressenti l’appel vibrant des brigadiers et, Rome n’étant plus ce qu’elle est, c’est vers BSF qu’ils se sont dirigés !

 

La brigade